Trouver une maison bois quatre pièces

Ces visites de maisons en bous ou chalets à louer,s vont avoir raison de ma santé. Trop d’émotions fortes pour ma petite personne. Quand la maison est sordide, je suis immédiatement plongée dans une mélancolie sans fond rien que d’imaginer vivre là, et quand l'habitat est charmant, je suis encore plus déprimée en voyant le nombre de personne qui déposent leur dossier à la dame de la régie qui se tient à l’entrée de la maison bois vide, et qui ont sans doute trois fois plus de chances de l’obtenir que moi...

On croise toujours les mêmes personnes lors de ces visites de constructions anciennes ou bois , on se lance des petits sourires gênés comme pour dire: « eh oui, c’est la galère, eh non, toujours pas trouvé ». Même la dame de la régie qui m’a as déjà vu a trois visites de maisons différentes, essaye de remonter mon moral a zéro en me lançant un bonjour neuf et chaleureux comme une première fois.

C’est elle que j’ai harcelé au téléphone en m’excusant à chaque fois avec un petit rire nerveux. Elle était désolée pour moi, mais non, une fois de plus mon dossier n’avait pas été retenu. Elle m’expliquait gentiment, qu’il y avait beaucoup de demandes pour les chalets et qu’il avait fallu faire un choix.

Demain j’en visite un autre, de 4 pièces. Je suppose que je retrouverais tout les autres recalés du casting immobillier. Même si je les trouve tous plutôt sympas je rêve de ne plus voir leurs visages, déambulants aussi hagards que moi dans un espace vide.

Non je veux bien les croiser mais quand j’aurais trouvé un appart. Pourquoi pas à un vernissage, un vrai, pour parler autour d’une coupe de champagne de la crise du logement.